Les valeurs de la République

partager cette page
En savoir plus
Service Civique

Le portail d'information et de services sur le service civique
www.service-civique.gouv.fr

Ministère chargé de la jeunesse

Si vous êtes âgé(e) entre 16 et 25 ans et que vous souhaitez découvrir d’autres horizons alors faites votre service civique ! Sans condition de diplôme, seuls comptent votre savoir-être et votre motivation !

Le service civique sur www.jeunes.gouv.fr

Recrutement

Recrutement de volontaires en service civique universel dans l'académie de Lyon

Le service civique

Le service civique est un engagement volontaire au service de l'intérêt général, ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans, sans condition de diplôme.

Indemnisé 577 euros net par mois, il peut être effectué auprès d'associations, de collectivités territoriales ou d'établissements publics (musées, collèges, lycées, etc.) sur une période de 6 à 12 mois.


Qu’est-ce-que le service civique dans l’éducation nationale ?

Les missions de service civique au sein du ministère de l'éducation nationale s'effectuent en écoles, collèges, lycées, centres d'information et d'orientation ou rectorats. La priorité est donnée à des missions en écoles, en éducation prioritaire ainsi qu'en internat. Le volontariat est effectué en binôme de volontaires lorsque la mission s'effectue devant des élèves et vise à permettre une expérience de mixité sociale, au contact de publics et d'autres volontaires issus d'horizons diversifiés.

Les volontaires sont encadrés par un tuteur référent bien identifié et formé aux spécificités du service civique. Les tuteurs doivent accompagner le jeune à la fois dans la réalisation de sa mission et pour l'aider à établir son projet d'avenir.

Les volontaires sont amenés à intervenir sur les missions suivantes :

  • contribution aux activités éducatives, pédagogiques et citoyennes de l'école primaire
  • accompagnement des projets d'éducation à la citoyenneté
  • soutien aux actions et projets dans le domaine de l'éducation artistique et culturelle et du sport
  • soutien aux actions et projets d'éducation au développement durable
  • animation de la Réserve citoyenne de l'Éducation nationale
  • contribution à l'organisation du temps libre des internes en développant des activités nouvelles
  • contribution à la prévention des addictions
  • lutte contre le décrochage scolaire
  • aide à l'information et à l'orientation des élèves.

Dans la pratique, les volontaires investissent massivement les champs de l'école primaire et de la promotion de la citoyenneté dans les collèges. Les activités proposées incluent par exemple :

  • la préparation au sein d'une école des rencontres avec les parents
  • la recherche de possibilités d'activités offertes par les classes accueillant des enfants de moins de trois ans en maternelle
  • l'accompagnement des jeunes décrocheurs à travers l'information des jeunes et de leurs familles sur le rôle et les activités des plateformes de lutte contre le décrochage.




Témoignages

 

A travers cette expérience professionnelle j'ai découvert l'univers de l'enseignement. .

 
Découvrez le parcours de Léa

Lieu de la mission : École Ernest Renan A à Villeurbanne

« Après avoir suivi une préparation aux concours d’entrée dans les Instituts de formation en soins infirmiers (IFSI) pour devenir infirmière, j'ai réalisé que ce choix professionnel ne correspondait pas à mes attentes.

J'avais entendu parler du Service Civique et de l'opportunité qu'il pouvait apporter en termes d’aide au projet professionnel. J'ai pu choisir, par domaine et en fonction de mes centres d’intérêts, vers quelles missions je pouvais m’orienter. C'est ainsi que j'ai postulé à une mission de contribution aux activités éducatives pédagogiques et citoyennes dans une école primaire.

Je souhaitais découvrir les métiers liés à l'enfance et prendre du recul par rapport à mon choix professionnel. J’ajouterais que d’accepter ce service civique dans la région lyonnaise, alors que je suis originaire d’Avignon, me permettait par la même occasion de tester mon autonomie, ma capacité à prendre en main ma vie d’adulte.
Pendant 8 mois, j'ai participé activement à la vie d'une petite école élémentaire de Villeurbanne. Repartie sur 30 heures par semaine, ma mission consistait à accueillir et à accompagner les élèves à la bibliothèque. J’étais également chargée d’organiser des séances de résolution de problèmes et des initiations à la pratique de l'informatique pour des petits groupes d'élèves. De manière ponctuelle, j'assistais l'enseignant dans certains apprentissages. Il m'arrivait également d’être associée aux accompagnements lors des sorties et déplacements des élèves.

À travers cette expérience professionnelle, j'ai découvert l'univers de l'enseignement. Grâce à mes observations et à ma participation très active au sein de l'école, j'ai développé, et surtout acquis de nouvelles compétences notamment techniques et sociales. En effet, j'ai découvert la relation pédagogique et compris l’importance de la communication et de la relation de confiance. J’ai également découvert le travail d’équipe et de collaboration indispensable pour accompagner les enfants. L’équipe a été très soutenante. Au fil des mois, j’étais de plus en plus à l’aise dans le travail avec les enfants et j’ai pu développer une communication riche avec l'équipe pédagogique.

À la suite de cette mission, aucun poste ne m'a été proposé. En revanche, celle-ci m'a permis de prendre du recul par rapport à mon projet professionnel initial et m’a motivé pour m'orienter vers un métier de relations plutôt que vers un métier du soin.

Je conseillerais à un jeune de s’engager car cela peut-être l'occasion pour lui de faire le point sur ses motivations et ses attentes, de découvrir un métier ou un domaine professionnel qu’il  n’avait peut-être pas envisagé ».

 
 

Je retire de cette expérience des souvenirs nombreux et des rencontres particulièrement marquantes.

 
Découvrez le parcours de Maxime

Lieu de la mission : École élémentaire Marcelin Berthelot à Villeurbanne

« Ayant mis un terme à mon master de recherche en histoire moderne l'an dernier, je n'étais pas encore certain de la suite à donner à mes études. Le service civique fut alors pour moi le moyen de faire une « pause » dans mon cursus, de prendre du recul sur mon parcours et dans le même temps d'accumuler de l’expérience tant sur le plan professionnel qu'humain.

Ma démarche sélective fut double. Tout d'abord, je souhaitais trouver une mission en lien avec les débouchés qu'offrait un parcours universitaire en histoire, à savoir le secteur de la culture et du patrimoine ou le milieu de l'éducation, ce dernier ayant largement ma préférence. Possédant de par mes expériences professionnelles antérieures une certaine connaissance du jeune public (animateur BAFA, moniteur de ski), il s'agissait ensuite de trouver une mission en lien avec le monde de l'enfance. C'est donc naturellement que je me suis tourné vers l'offre de mission proposée par la DSDEN du Rhône.

Sur le plan personnel je cherchais avant tout à avoir un impact concret et direct sur ce qui m'entoure mais aussi de m’épanouir en me rendant utile. Du point de vue professionnel, j'attendais de cette mission qu’elle me permette de me familiariser avec le métier d'enseignant (notamment l'environnement de travail, la relation avec les élèves, les parents, les rythmes de travail,...) et également de pouvoir confronter ma vision aux réalités de ce métier.

Ma mission s’est déroulée pendant 8 mois à l'école primaire Marcelin Berthelot de Villeurbanne. Mes heures de travail étaient calquées sur le temps d'ouverture de l'école. À cela se sont ajoutés les travaux que j’ai effectués au sein de la bibliothèque de l'école (entretien des livres, « couvrage », étiquetage des neufs).
Mon travail au sein de l'école a été extrêmement varié en fonction des classes (niveau, climat de la classe, besoins et attentes de l'enseignant). Dans le cadre d’une journée classique je pouvais intervenir dans trois ou quatre classes différentes.

Au cours de ma mission, j’ai été en charge d'un petit groupe d'élèves pour assurer un atelier lecture, encadré des exercices de maths ou de français ou encore aider des élèves ayant des difficultés d’apprentissage ou se trouvant en situation de handicap. Enfin j’ai pu parfois avoir un rôle d’assistant de l'enseignant dans le cas des classes les plus turbulentes ou d’encadrant à l’occasion des sorties scolaires.

Par ailleurs, tous les mercredis, ma binôme et moi-même avons assuré l'ouverture de la BCD afin de permettre aux élèves d'emprunter des livres pour une durée d'une semaine.

Ainsi si je devais résumer ma mission je dirais qu'elle s'articule autour de deux axes : tout d'abord un travail d'encadrement mais aussi d'appui et de service aux enseignants de l'école.

Je retire de cette expérience des souvenirs nombreux et des rencontres particulièrement marquantes. Outre l'aspect humain, cette expérience m'aura été particulièrement profitable du point de vue pratique de par son caractère polyvalent me permettant ainsi de renforcer certaines qualités (sens de l'écoute, attention,...) voir d'en développer d'autres comme la patience. Cette mission a également joué pour moi un rôle de test concernant mon projet professionnel. C'est au contact d'une équipe pédagogique enthousiaste et passionnée que j'ai pu confirmer le plaisir de la transmission des savoirs, l'accompagnement des élèves dans leur développement personnel et ainsi décider de préparer le concours de professeurs des écoles. Enfin, cette expérience m'a été extrêmement utile car elle m’a fourni des éléments et astuces utiles pour mon futur métier via l'observation et surtout l'échange constant avec les enseignants. Pour toutes ces raisons je pense que cette expérience est et restera un tremplin pour mon avenir professionnel. 

Je conseillerais à un jeune d'entreprendre une mission de service civique car celle-ci présente de nombreux avantages.

Tout d'abord, elle fournit ce que j'appelle du « temps utile » qu'il soit collectif envers autrui et la société par l'action solidaire et citoyenne que représente son engagement, mais également personnel lui offrant une période de réflexion active afin de mûrir voire définir son avenir professionnel. Enfin, et avant tout, je lui dirais qu'il s'agira pour lui d'une des périodes les plus enrichissante et épanouissante de sa jeune vie de par les échanges, les souvenirs, mais également les sentiments d'utilité, de fierté et de reconnaissance qu'il pourra retirer de son engagement ».

 
 

Je conseillerais à un jeune de s’engager car c’est une expérience humaine et sociale à vivre.

 
Découvrez le parcours d'Angéline

Lieu de la mission : École élémentaire Marcelin Berthelot à Villeurbanne

« Ayant fait un mauvais choix professionnel, je me suis orientée vers le Service Civique.

Mon Service Civique s'est effectué à l'école Marcelin Berthelot à Villeurbanne pour une durée de 8
mois. Lors de ma mission, je venais en aide aux enfants en difficultés scolaires (en groupe ou individuellement), je mettais en place un atelier d'arts visuels une fois par semaine avec une classe de CM2.
Enfin, mon binôme et moi-même proposions aux élèvesla matinée du mercredi pour l'emprunt de livre en BCD.

Cette expérience m'a permis de trouver une voie professionnelle qui me correspondait et je souhaite
désormais m’orienter vers un CAP petite enfance.

Je conseillerais à un jeune de s’engager car c’est une expérience humaine et sociale à vivre ».

 

Le recrutement dans l’académie de Lyon

À consulter la rubrique l'académie de Lyon recrute

partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir

Les DSDEN

Cartographie des DSDEN de l'académie