Enseignement supérieur, recherche et innovation

partager cette page

Soirée de soutien à l'IDEX de Lyon, territoire d'excellence et d'innovations (Hôtel de région)
Enseignement supérieur  - 18/01/2017

Mercredi 18 janvier 2017 s'est déroulée à l'Hôtel de Région une soirée de soutien au projet IDEX de Lyon qui sera soumis au jury international en février 2017.

Le projet IDEX, porté par l'Université de Lyon et soutenu par un élan collectif puissant, aboutira à la création en 2020 d'une université intégrée rassemblant sous un nouveau statut universités actuelles et grandes écoles, avec un partenariat fort avec les organismes de recherche. L'IDEX porte donc l'objectif de bâtir une grande université attractive, dynamique, rayonnante, reconnue pour la qualité de ses formations, pour l'excellence de se recherche et sa capacité à attirer les talents du monde entier.

La soirée de soutien, accueillie par Laurent Wauquiez, Président du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes à l'Hôtel de Région, s'est déroulée en présence d'élus et de personnalités officielles :Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon et Président de la métropole de Lyon, Bernard Laget représentant Gaël Perdriaux, Maire de Saint-Etienne et président de la métropole de Saint-Etienne, Jean Mougin, représentant Emmanuel Imberton, président de la CCI métropolitaine, Xavier Inglebert, représentant Michel Delpuech, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Khaled Bouabdallah, président de l'Université de Lyon a rappelé notamment dans son discours que le projet IDEXLYON2016, projet universitaire de rang mondial, s'inscrivait dans la dynamique incontestée du territoire métropolitain et régional.
Françoise Moulin Civil, rectrice de la région académique Auvergne-Rhône-Alpes, rectrice de l'académie de Lyon, chancellière des université, a apporté tout son soutien à l'IDEX pour la force de sa candidature.


Crédit photo : Michel Peres - Région Auvergne-Rhône-Alpes

 

Discours de Françoise Moulin Civil, rectrice de la région académique Auvergne-Rhône-Alpes, rectrice de l’académie de Lyon, chancelière des Universités

Seul le prononcé fait foi

Si ce soir nous sommes réunis autour des acteurs engagés de l’Université de Lyon, c’est bien sûr pour leur apporter notre soutien mais c’est aussi pour témoigner ensemble de la force évidente d’une candidature à l’IDEX qui s’est construite dans le partage d’une ambition et autour d’enjeux majeurs pour le site, en particulier sa vitalité et son rayonnement. Sans sous-estimer les phases ou les difficultés que ce projet collectif a pu connaître –après tout, quel projet d’envergure se construit de façon lisse et sereine ?-, admettons aujourd’hui que sa robustesse et sa pertinence sont le fruit du chemin parcouru et la promesse d’un avenir partagé.

Dès lors, soyons admiratifs du travail accompli. C’est l’exigence de qualité qui, de bout en bout, a prévalu dans les choix structurants qui ont été retenus, en parfaite cohérence et résonance avec les dynamiques territoriales, avec les lignes de force socio-économiques mais aussi et surtout avec les nécessaires ambitions exprimées par les acteurs académiques en termes de formation, de recherche et d’innovation. Nous sommes là dans un projet global qui vise à la fois la performance et l’attractivité d’un écosystème vraiment peu banal.
Nous l’avons souvent rappelé, l'Université de Lyon, notamment dans les toutes dernières années, s'est rassemblée, s’est structurée, s’est fortifiée. Dotée d'une gouvernance visible et solide, de compétences avérées et d'idées de plus en claires pour l'avenir, l'Université de Lyon est prête à relever nombre de défis, non seulement celui des initiatives d’excellence mais encore celui d'une politique de site dont la puissance de feu -en formation, recherche et vie de campus- est d'ores et déjà garante de qualité scientifique, de pluridisciplinarité bien comprise dans le respect de chacun, de synergies actives avec les territoires qu’elle irrigue et d'attractivité nationale et internationale.
De ce point de vue-là, la candidature IDEX agit comme un vigoureux catalyseur d'énergie positive et intelligente autour de thématiques résolument inscrites dans une tradition d'excellence et de savoir-faire mais également dans une exigence de modernité : biosanté et société, sciences et ingénierie, humanités et urbanité. Il n’y a dans ces appariements nulle allégeance à l'entier de ce qui fait la diversité du site mais la reconnaissance d’une expertise et l’identification de domaines d’excellence structurants, lisibles, convergents. Loin de toute chimère, il y a surtout, dans les choix opérés, du réalisme, une juste appréciation des atouts du site, des engagements concrets dans la durée.
C'est par l'interaction que l'action prend tout son sens et par la fédération que le décloisonnement et le travail en transversalité –à entendre comme de véritables plus-values- acquièrent un formidable pouvoir transformateur. C’est ce dont avait besoin ce site pour affirmer son leadership au national et rejoindre le meilleur niveau international.

La candidature IDEX a enclenché un mouvement irrésistible et, me semble-t-il, irréversible, fondé sur une saine communauté d'intérêts. Elle est aujourd'hui légitimement présentée par les membres de l'Université de Lyon, engagés dans une trajectoire ambitieuse vers une cible bien définie d’université intégrée. L’Etat en a déjà reconnu la pleine légitimité.

IDEX, 4 lettres seulement... mais tant de sens porteurs :
I, comme Initiative, comme Idée, comme Inventivité,
D, comme Défi, comme Développement, comme Dynamisme,
E, comme Excellence, comme Exigence, comme Effervescence,
X, comme XXL, la seule taille, vous en conviendrez, qui puisse traduire la formidable ambition du projet IDEX porté par l’Université de Lyon !

 
Françoise Moulin Civil, rectrice de la région académique Auvergne-Rhône-Alpes,
rectrice de l'académie de Lyon, chancellière des université
 

En savoir plus sur le projet #IDEXLYON2016

partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir

Les DSDEN

Cartographie des DSDEN de l'académie