Apprentissage

Se former par l'apprentissage

L'apprentissage est une formation en alternance : il associe une formation chez un employeur et des enseignements dispensés dans un centre de formation d'apprentis (CFA).

 
 
Réforme de l'apprentissage

La réforme devra augmenter le nombre de places offertes, mais aussi renforcer la transparence et l'attractivité du système, en faisant mieux connaître en amont les débouchés des formations, et en plaçant les entreprises au cœur du système.

Calendrier de la réforme : des groupes de travail associant toutes les parties prenantes (partenaires sociaux, chambres consulaires, régions) seront mis en place par les ministres du Travail et de l'Éducation nationale dès le début du mois de novembre 2017. Ils devront faire connaître leurs propositions d'ici à la fin du mois de janvier 2018.

Réforme de la formation professionnelle

La réforme devra structurer le marché de la formation professionnelle, le rendre plus transparent, renforcer la qualité des formations dispensées et faire en sorte que les formations soient mieux ciblées sur les demandeurs d'emploi et les actifs peu qualifiés.

Calendrier de la réforme : les discussions s'ouvriront à la mi-novembre. Un document d'orientation sera adressé aux partenaires sociaux. Il établira un diagnostic et formulera des options de réforme. Une négociation interprofessionnelle se déroulera d'ici le mois de janvier 2018.



L'apprentissage, pour quoi faire ?

Pour bénéficier :

  • d’une formation en alternance qui associe une formation pratique et concrète chez un employeur et des enseignements plus théoriques en lien avec ce qui est fait en entreprise dispensés dans un centre de formation d'apprentis. Un tiers du temps est passé en CFA, les deux autres tiers sont en entreprise.
  • d’un statut de salarié (avec les même droits et la même couverture sociale), d’une rémunération (pourcentage du Smic et exonération fiscale) y compris pendant la période de formation théorique au CFA. 
  • d’un diplôme professionnel, identique à celui préparé sous le statut d'élève, y compris pour les diplômes de l'enseignement supérieur.

Les centres de formation d'apprentis (CFA) dispensent une formation générale, technologique et pratique. En contact étroit avec le monde professionnel, ils sont le lieu privilégié d'une pédagogie spécifique à l'apprentissage de chaque métier.

Fondé sur le transfert de compétences par les maîtres d'apprentissage, l'apprentissage est un mode d'acquisition concret à la fois de connaissances théoriques et de compétences pour maîtriser un métier, comprendre l'entreprise, acquérir les savoir-faire indispensables et ainsi favoriser l'intégration dans l'entreprise.

Qui peut devenir apprenti ? Comment le devenir ?

Qui peut devenir apprenti ?

Pour devenir apprenti, il faut être âgé de 16 à 25 ans au début du contrat d'apprentissage et être reconnu apte à l'exercice du métier lors de la visite médicale d'embauche.

Les jeunes âgés d'au moins 15 ans peuvent souscrire un contrat d'apprentissage s'ils ont accompli la scolarité du collège (de la 6e jusqu'en fin de 3e).

Pour les jeunes de moins de 15 ans qui ont accompli la scolarité du collège et qui ont un projet d'apprentissage, il est prévu qu'ils puissent s'inscrire, sous statut scolaire, dans un CFA pour débuter leur formation, s'ils atteignent l'âge de 15 ans avant le terme de l'année civile.

 
 
Pré-apprentissage : le dispositif d'initiation aux métiers en alternance (DIMA)
Les jeunes de 15 ans et plus, quelle que soit leur origine scolaire, peuvent être accueillis en centre de formation d'apprentis ou en lycée professionnel. Ils y suivent, sous statut scolaire, une formation en alternance. Cette formation, dénommée "dispositif d'initiation aux métiers en alternance", est destinée à faire découvrir un environnement professionnel correspondant à un projet d'entrée en apprentissage.

Quelles sont les démarches ?

Première démarche : rechercher une entreprise d'accueil
  • se présenter ou poser sa candidature dans des entreprises que l'on connaît ou que l'on a repérées dans les annuaires
  • s'adresser aux chambres de métiers et aux chambres de commerce et d'industrie
  • contacter les syndicats professionnels du métier envisagé
  • se renseigner auprès de Pôle emploi
  • consulter les sites internet des conseils régionaux
  • s'adresser au CFA dans lequel on envisage de s'inscrire, qui peut apporter une aide efficace dans la recherche d'un employeur.
Deuxième démarche : rechercher un centre de formation d'apprentis (CFA)

Pour cela, on peut :

  • consulter la liste des CFA établie par les services des conseils régionaux
  • s'informer auprès des centres d'information et d'orientation
  • s'adresser au service académique de l'inspection de l'apprentissage (SAIA) du rectorat
  • consulter le site internet de l'Onisep

Parfois l'ordre des démarches est inversé : on peut trouver d'abord le CFA et celui-ci peut aider à trouver l'entreprise. Mais, dans tous les cas, c'est seulement si l'on a signé le contrat d'apprentissage que l'on sera accepté au CFA.

À noter : pour pouvoir aboutir, ces démarches doivent être engagées dès les mois de mars ou avril.

En particulier, rendez-vous aux journées "portes ouvertes" des CFA (si vous êtes encore un élève, renseignez-vous des dates auprès de votre professeur principal ou auprès du centre d'information et d'orientation) : vous pourrez y trouver les renseignements que vous recherchez et tout savoir des conditions d'admission propres à chaque CFA.

Quels secteurs professionnels et quels diplômes ?

Organisé en filière de formation à part entière, l'apprentissage prépare à un diplôme ou un titre à finalité professionnelle enregistré au répertoire national des certifications professionnelles.

Quels diplômes ?

L'apprentissage permet de préparer :

  • un diplôme professionnel de l'enseignement secondaire : certificat d'aptitude professionnelle (CAP), baccalauréat professionnel, brevet professionnel, mention complémentaire, brevet des métiers d'art
  • un diplôme de l'enseignement supérieur : brevet de technicien supérieur (BTS), diplôme universitaire de technologie (DUT), licences professionnelles, diplômes d'ingénieur, d'école supérieure de commerce, etc.

Grâce à des contrats successifs ou non, l'apprentissage permet d'accéder à tous les niveaux de qualification professionnelle du second degré ou du supérieur.

Dans quels secteurs professionnels ?

L'apprentissage prépare :

  • aux métiers de l'alimentation, du commerce de détail, du bâtiment et des travaux publics
  • à des métiers qui relèvent de tous les autres secteurs d'activité : hôtellerie-tourisme, services à la personne, secteur automobile, électronique, etc.

Comment se déroule la formation dans un CFA ?

L'apprentissage est une formation en alternance : il associe une formation générale, technologique et pratique avec une formation reçue en entreprise.

Des enseignements en centre de formation d'apprentis (CFA)

Le temps de formation dans un CFA est d'au moins 400 heures par an :

  • 800 heures pour le CAP en deux ans
  • 1 850 heures pour le baccalauréat professionnel en trois ans

Ce temps est plus court que celui des formations dispensées dans les lycées professionnels ou technologiques mais il ne faut pas oublier que le temps passé en entreprise est aussi un temps de formation. Le CFA dispense les enseignements nécessaires pour préparer le diplôme prévu au contrat d'apprentissage.

Les programmes de formation et les épreuves d'examen sont identiques pour les élèves et les apprentis préparant les mêmes diplômes.

Au CFA, l'apprenti garde son statut de salarié. La période au CFA est donc rémunérée comme temps de travail.

Au CFA, l'apprenti suit les enseignements prévus dans les programmes et les règlements d'examen : français, mathématiques, arts plastiques et cultures artistiques, éducation physique et sportive, prévention santé environnément, enseignement technologique et professionnel, langue vivante étrangère, etc.

Un accompagnement sur mesure

La formation de l'apprenti s'effectue également au sein de l'entreprise pour laquelle il travaille.

L'apprenti est placé sous la responsabilité d'un maître d'apprentissage choisi en fonction de ses connaissances professionnelles. Le maître d'apprentissage accompagne l'apprenti tout au long de sa formation pour lui transmettre ses connaissances et savoir-faire. Il est en relation avec le centre de formation d'apprentis.

Dans les deux mois qui suivent l'entrée en apprentissage, un entretien est prévu entre l'apprenti, le formateur du CFA, le maître d'apprentissage et, si nécessaire, les parents de l'apprenti, afin de faire une première évaluation du déroulement de la formation.

Statut d'apprenti : contrat et rémunération

Le statut d'apprenti

Un apprenti est considéré comme un jeune travailleur ; à ce titre, il bénéficie des dispositions applicables à l'ensemble des salariés de l'entreprise et des dispositions particulières relatives aux jeunes travailleurs.

La couverture sociale de l'apprenti est similaire à celle des autres salariés dès 16 ans : affiliation au régime général de la sécurité sociale, congés payés, congés de maternité, droits ouverts à la retraite et aux allocations de chômage, etc.

Le contrat d'apprentissage

Le contrat d'apprentissage est un contrat de travail signé entre un jeune de 16 à 25 ans et l'entreprise d'accueil. La durée du contrat d'apprentissage est égale à celle du cycle de formation. Elle peut varier entre un et trois ans, selon le diplôme préparé : 2 ans pour un CAP, 3 ans pour un bac pro, etc. Elle peut être de 4 ans pour les apprentis handicapés.

Le contrat d'apprentissage est un contrat de travail qui lie un employeur et un apprenti. L'apprenti travaille pour l'employeur et pour cela il perçoit un salaire.

La rémunération de l'apprenti

Tout au long de sa formation, l'apprenti perçoit un salaire correspondant à un pourcentage du Smic déterminé en fonction de son âge et de sa progression dans le cycle de formation.

Ancienneté /âge16-1718-2021 et plus
première année 25 % 41 %  53 %
deuxième année 37 % 49 %  61 %
troisième année 53 % 65 %  78 %

Aides financières

Des aides financières existent pour les apprentis et leur famille.

Allocation de rentrée scolaire

L'allocation de rentrée scolaire (ARS) est versée sous conditions de ressources pour les apprentis mineurs, comme pour les autres élèves.

En 2017, le montant de l'allocation de rentrée scolaire était de 397,49 € par enfant de 15 à 18 ans.

L'allocation de rentrée scolaire est versée directement par les caisses d'allocations familiales fin août jusqu'à 16 ans. Les jeunes de 16 à 18 ans la perçoivent plus tard sur présentation d'un justificatif de scolarité ou d'apprentissage.

Consultez le dossier sur l'allocation de rentrée scolaire sur Service-public.fr

L'ARS n'est pas versée pour un jeune de moins de 18 ans en apprentissage si sa rémunération dépasse un certain plafond. Pour ouvrir droit aux prestations familiales, l'apprenti doit être à la charge effective et permanente de l'allocataire (parent, tuteur, etc.).

Aides financières spécifiques

Le salaire versé à l'apprenti est exonéré d'impôt sur le revenu jusqu’à un certain seuil fixé chaque année par la loi de finances.

En savoir plus : Comment est imposé le salaire d'un apprenti ?

Les parents perçoivent les allocations familiales jusqu'aux 20 ans de l'apprenti, sous certaines conditions.

En savoir plus : Les allocations familiales (AF)

Comme tout jeune salarié, l'apprenti peut bénéficier d'allocation d'aide au logement et d'un accès privilégié aux foyers de jeunes travailleurs.

Développer l'apprentissage

Au 31 décembre 2016, on comptait 412 437 apprentis dans des centres de formation publics et privés, dont 152 489 dans l'enseignement supérieur (du BTS au diplôme d'ingénieur).

Si la situation économique générale se ressent sur le taux d'emploi des apprentis à la sortie de leur formation, l'apprentissage reste un moyen d'insertion performant. Au 1er février 2016, sept mois après leur sortie de formation en centre de formation d'apprentis (CFA), 64,9 % des apprentis de niveau CAP à BTS ont un emploi. Par ailleurs, lorsqu'ils travaillent, plus de la moitié des jeunes formés par la voie de l'apprentissage ont un emploi à durée indéterminée (54,5 %).

L'apprentissage dans les lycées publics

L'Éducation nationale compte dans ses lycées publics 36 279 apprentis, accueillis notamment dans 82 centres de formation d'apprentis (CFA) gérés par des établissements publics locaux d'enseignement (EPLE) et 631 unités de formation par apprentissage (UFA), également installées dans des EPLE et qui sont rattachées à un CFA.

Sur ces 36 279 apprentis :

  • 11 613 soit 32 % préparent un diplôme de niveau V
  • 11 555 (31,8 %) un diplôme de niveau IV
  • 11 800 (32,5 %) un diplôme de niveau III
  • 1 311 (3,6 %) un diplôme de niveau II ou I

Les parcours de formation mixtes dans les établissements de l'Éducation nationale offrent la possibilité aux jeunes de commencer leur formation professionnelle sous statut scolaire puis de l'achever en apprentissage. Un baccalauréat professionnel par exemple peut se préparer la première année sous statut scolaire et les deux années suivantes sous contrat d'apprentissage ou bien les deux premières années sous statut scolaire puis la dernière année sous contrat d'apprentissage. Par ailleurs, des jeunes dont le contrat d'apprentissage serait rompu peuvent terminer leur formation sous statut scolaire.

Pour les jeunes, ce dispositif leur permet de rester dans le même établissement lorsqu'ils changent de statut (scolaire ou apprentissage).

Les établissements peuvent également développer la mixité des publics. Il s'agit de regrouper des jeunes de statuts différents (élèves, apprentis, stagiaires de la formation professionnelle) dans une même formation. Outre l'intérêt pour l'EPLE, notamment de pérenniser des formations à fort taux d'insertion et à faible flux, cette mixité a de nombreux atouts :

  • pour les élèves : elle est stimulante, les apprentis et les stagiaires deviennent personnes ressources, le passage d'un statut à l'autre est facilité, les parcours sont sécurisés
  • pour les apprentis et les stagiaires : la situation est valorisante car elle leur permet de s'appuyer sur leur culture de l'entreprise, de faciliter le passage d'un statut à l'autre et de sécuriser leurs parcours
  • pour les enseignants : la mixité apporte un nouveau regard sur les méthodes pédagogiques, elle favorise l'exploitation pédagogique des périodes en entreprise et des situations professionnelles vécues

La réorganisation de l'offre de formation dans les académies autour des lycées des métiers et des campus des métiers et des qualifications, en favorisant la mixité des parcours et les changements de statut tout au long de la formation, de l'enseignement secondaire à l'enseignement supérieur, est également un facteur qui contribue au développement de l'apprentissage en EPLE.


accompagner son enfant au lycee tout au long de l'année

En savoir plus
Pages à consulter

Au 1er février 2016, sept mois après leur sortie de formation en centre de formation d'apprentis (CFA), 64,9 % des apprentis de niveau CAP à BTS ont un emploi.

Note d'information de la DEPP juin 2017

Éducation-Économie : rapprocher l'École et le monde économique

  • Orienter, structurer, valoriser les initiatives
  • Des dispositifs pour rapprocher l'École du monde économique 
  • La relation Éducation-Économie en vidéos 
  • Les partenaires de l'École
  • etc.

Éducation - Économie : rapprocher l'École et le monde économique

Sites à consulter

Ministère chargé de l'apprentissage
Pour les jeunes, l’apprentissage c’est une formation solide, qui allie théorie et pratique et favorise leur insertion sur le marché du travail. Pour les entreprises, l’apprentissage c’est former et employer des jeunes pour les faire grandir en même temps qu’elles.
www.apprentissage.gouv.fr

Office national d'information sur les enseignements et les professions (Onisep)
Recherche des formations et des établissements
www.onisep.fr

Éduscol
Programmes, certifications, diplômes professionnels, voie professionnelle, etc.
Diplômes professionnels
Apprentissage

Portail des chambres de commerce et d'industrie
Jeunes, entreprises, etc.
www.cci.fr

CAF
Prestations pour les particuliers
Allocation de rentrée scolaire (ARS)

Sites à consulter

Plus d'information sur l'apprentissage :

  • Des formations détaillées sur le contrat d'apprentissage :

Le contrat d'apprentissage

  • Des conseils pratiques pour décrocher son contrat :

Alternance : conseils pratiques pour décrocher votre contrat

  • Testez vos connaissances :

Quizz spécial apprentissage

Trouvez un CFA dans votre région (CFA académiques, consulaires, associatifs, d'entreprises, etc.) :

Trouvez un CFA dans votre région

partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir

Les DSDEN

Cartographie des DSDEN de l'académie